Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Méningiome, une tumeur cérébrale

6 décembre 2019, il faut se lever

Après une nuit plus ou moins bien passée, avec quelques réveils, je suis content de voir mon petit déjeuner arriver vers 7h00, je me relève légèrement pour être plus à l'aise.

On m'annonce que je vais bientôt me lever, on viendra s'occuper de moi dans quelques minutes.

Donc voilà le moment attendu, une infirmière me débranche les capteurs cardiaque, l'oxygène, la sonde urinaire.

On me conseille d'y aller tout doucement pour ne pas faire de malaise, étant donné que cela fait deux jours que je suis allongé.

Je me lève donc doucement en pivotant le bassin sur le lit, je pose les 2 pieds à terre, je met une main sur le mur devant moi, et je me redresse, on veut m'aider à garder l'équilibre, mais j'insiste pour le faire moi-même, ils sont juste à mes cotés prêt à me retenir, je me lève et .... tout va bien, pas d'étourdissement.

Je vais aux toilettes, je fait quelques pas, tout va bien, une fois les infirmiers rassurés, j'ai le droit d'aller prendre ma douche, j'attend cet instant depuis 2 jours, j'adore la sensation de l'eau qui vous coule sur la peau, et on se sent tellement mieux après une bonne douche.

J'attrape mon gel douche, je l'ouvre et à cet instant dans la seconde je me souviens que ma neuro-chirugienne m'avait expliqué que mon odorat ne serait plus, et en effet je ne sent plus rien du tout, j'en ai les larmes aux yeux, je le savait, mais le vivre est très difficile, j'avais un odorat très pointu.

Tous les matins, depuis 3 mois, j'ai l'espoir qu'en prenant mon gel douche, sa douce odeur vienne me chatouiller les narines.

Le problème est identique avec la nourriture, seuls les papilles gustatives de la langue vous indiquent, si l'aliment que vous mangez est salé, sucré, amer ou acide.

La perte de goût est de plus en plus général, le cerveau compense un peu, quand vous voyez les aliments, il a encore le souvenir de la saveur, mais ce n'est qu'une illusion, si vous fermez les yeux, vous ne faites plus de différence entre un poisson et une viande, à part la texture en bouche.

Et je prend conscience au bout de trois mois sans stimulation olfactive, que j'oublie le goût qu'avait certains aliments.

Quelques aliments restent agréable à consommer, comme la salade, le riz, les pommes de terre, ces aliments dont la saveur ressentie doit être uniquement le résultat d'une combinaison entre salé, sucré, amertume et acide, ne dégage pas d'odeur particulière quand on les respirent par le nez, comme la salade, donc le plaisir en bouche reste à peu près identique.

Vous ne sentez plus rien, même plus votre propre odeur, ni celle de vos enfants, conjoint, pas plus que le gaz, ou un incendie, il faut être très prudent, si la nature nous a doté de cinq sens à l'origine, ce n'est pas pour rien, et en perdre deux, ce n'est pas génial.

Impossible aussi de détecter un aliment périmé, c'est directement l'intoxication alimentaire. Et plus de plaisir à table, et ça c'est dur.

Mais vous êtes en vie !!!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article